ANELA : Les éditeurs de logiciels agricoles privés s’associent pour peser vis à vis des institutionnels.

Geosys logoi3s LogoIsagri logoKerhis logoNeotic logo2Prestilem logoSoneo logoVitarea logo

Dix éditeurs privés de logiciels agricoles (Agri-intrant, Apival, Géosys, I3S, Isagri, Kerhis, Neotic, Prestilem, Soneo et Vitarea) dépassent leurs différences et annoncent la création de l’ANELA : Association Nationale des Editeurs de Logiciels Agricoles.

Les 10 éditeurs annoncent représenter environ 90% des exploitations utilisatrices de logiciels agricoles et s’engagent autour d’objectifs communs : Normalisation, propriété des données, pérennité de l’information, liberté de choix et respect des règles concurrentielles.

Le bureau de l’Anela est constitué de Vincent Leman de Prestilem (président), Pascal Chevalier d’Isagri (vice président) et Benoit Dreux de Sonéo (trésorier).

Il semble que l’élément déclencheur de cette association entre concurrents soit la présentation des travaux du GIEA et de la Base Sol le 20 décembre dernier, au Ministère de l’Agriculture ; depuis, la commercialisation de « mesp@rcelles » services en ligne des chambres d’agriculture a ravivé la crainte du privé de ne pas être à armes égales pour l’accès aux données et donc à leur valorisation.

Les mêmes problèmes existent depuis longtemps pour les données d’élevage, la centralisation et le stockage des données de l’éleveur se fait dans les ARSOE, et l’agriculteur n’ayant pas la maitrise technique de ses données ne peut les transmettre à sa guise à ses interlocuteurs privés.

La création de cette association devrait permettre d’avancer rapidement vers la réalisation de la demande de tout agriculteur : n’avoir à saisir ses informations qu’une seule fois et pouvoir les transmettre librement et simplement à qui bon lui semble.