Agriculture de précision. L’épandage « à la buse » existe déjà aux Etats Unis.

Mitchell Clay se permet de traiter transversalement sans épandre sur la bande enherbée ; pour une meilleure compréhension la vidéo comporte même un ralenti et un « passage pédagogique » mis en scène et en musique.
Avec une bonne cartographie, une excellente précision en GPS-RTK et une commande à la buse, les bandes enherbées ne font plus perdre de temps.

Habituellement la zone située autour de ces bandes se traite lors d’un passage spécifique. La fermeture automatique des buses, localisée au centimètre près permet de faire le même travail en économisant 30 % de temps et de réduire l’utilisation de produits phyto de 20 %.

L’ensemble utilise les technologies des sociétés Trimble, Navcom et Capstan.

« Agrinautes êtes vous innovateur ? » Plus que quelques jours pour répondre à cette grande enquête.

Services web utilisés par les Agrinautes 2006

Déjà plus de 700 agrinautes (agriculteurs utilisant internet pour leurs besoins professionnels) se sont penchés sur leurs pratiques des nouvelles technologies de la communication et de l’information dans leur métier.

Ils ont ainsi pu cerner quels sont les services qui leur font gagner du temps, ceux qu’ils utilisent le plus, ceux qui font défaut et quel budget ils y consacrent. Ils ont pu réfléchir à leur besoins d’équipements (réseau, informatique, GPS, capteurs, caméras, robots, …) et de services (logiciels, sites, …).

Agrinaute, si vous ne l’avez fait, n’hésitez pas à y consacrer une dizaine de minutes.

La synthèse des résultats permet à chacun de se positionner dans ses pratiques et ses projets.

L’analyse permettra également de mesurer l’évolution depuis la précédente enquête.

Une première synthèse de l’étude sera disponible en février, vous pouvez vous inscrire pour plus d’informations
Nous ne manquerons pas de nous en faire l’écho dans ce blog.

Aliments à vendre en ligne, nouveaux services sur la plate-forme Agranet.

Abonnés Agranet

A l’occasion de l’inscription du 10 000ème abonné à Agranet, les responsables du portail viennent d’annoncer l’arrivée de services de commande d’aliments en ligne.

Près de 2 agriculteurs sur 3 utilisent couramment Agranet en Bretagne. Ce score élevé est obtenu grâce à la présence des services « obligatoires » (déclaration des naissances, mouvements des animaux, évènements sanitaires, …). Les autres services (coopératives d’insémination, laboratoires, abattoirs, actualités de Pleinchamp, Crédit Agricole …) présents sur ce portail élevage accroissent l’attractivité de l’ensemble.

Le portail (plate-forme d’identification et de facturation pour les éleveurs Bretons) fonctionne en milieu fermé, comme un intranet, en essayant de garder les adhérents (clients) sur les services des entreprises partenaires.

La « toile » par nature ouverte permet néanmoins à chacun de surfer et de découvrir simplement les différents services concurrents (comme Lacteus qui démarre en janvier les analyses de lait ou les centres de génétique externes à la zone géographique).

Les nouveaux services de ventes d’aliments seront ouverts par des coopératives et industriels Bretons, chacun ayant une gestion autonome avec son propre panier. Agranet permettait déjà de passer des commandes de boucles et d’inséminations dans son service Agrael.

Ces services de ventes d’aliments en ligne viendront compléter la gamme des sites d’achats de produits de l’exploitation que nous avons répertoriés ou l’aliment ne figurait que par des compléments alimentaires ou des aliments pour porcelets et veaux.

Progressivement la fonction de commerce en ligne, qui est l’une des principales locomotives du web, se met en place pour l’agriculteur.