L’ARSOE de Bretagne propose un service de commande vocale pour remplacer les commandes d’insémination sur Minitel.

arsoe-bretagne

urceo

.

amelis

.

.

.

.

.

En décembre 2008 60% des commandes d’insémination de l’URCEO arrivaient encore par Minitel, 30% par internet et 10% sur des répondeurs enregistreurs.

Face à l’arrêt prochain du minitel l’ARSOE de Bretagne a proposée aux centres d’inséminations la mise en œuvre d’un service de synthèse vocale. Ouvert depuis le début de l’année,  ce service simple a permis à l’URCEO de réaliser des gains de productivité par rapport aux répondeurs enregistreur et de fournir une alternative aux accès internet.

60% éleveurs des 9 500 éleveurs l’ont utilisé depuis sa mise en service, générant 2 800 appels vocaux par semaine.

Trois mois plus tard les commandes d’insémination via le Minitel ont chuté d’1/3 (40% des transactions), les commandes vocales ont presque doublé pour atteindre 20% et les accès internet arrivent quasiment à égalité avec le minitel.

Ce succès rapide s’explique par le développement de l’usage du téléphone mobile (60% des appels vocaux) et la simplicité du service (ainsi grâce à la reconnaissance du numéro de l’appelant le système propose un numéro d’élevage par défaut).

L’éleveur dispose maintenant de 3 modes pour commander ses inséminations :

– son téléphone portable classique avec un service de synthèse vocale

– son ordiphone 3G (Smartphone, iPhone,  …) avec une saisie tactile,

– son ordinateur de bureau.

Dans un ou deux ans le 3614 APELIA poura être fermé après plus de 20 ans de bons services.

Auteur : christian

Doté d'une double compétence (ingénieur en agriculture et Haut Enseignement Télématique de France Télécom & Sup Elec), je suis le créateur des services télématiques des Chambres d'Agricultures GUILLAUME Tel et KERTEL Bretagne, du portail Web-Agri, de la société de marketing direct agricole HYLTEL, de Tic-Agri et de l'enquête Agrinautes.

Laisser un commentaire