24 000 dossiers TéléPAC en plus cette année.

evolution-telepac-2009

117 000 télédéclarations sont parvenues dans les délais (15 mai) cette année soit 24 000 de plus que l’an dernier, portant ainsi la part des dossiers dématérialisés à 31 % cette année. 84 000 ont été signés soit directement par l’agriculteur soit via une structure (CER, Chambre, …). On peut estimer que 40 000 agriculteurs ont fait leur télédéclaration seuls depuis leur exploitation tandis que 260 000 ont retourné un dossier papier.

Les écarts sont importants d’un département à un autre, 9 départements ont atteint ou dépassé le seuil de 50% de dossiers en ligne (le Lot et l’Yonne dépassant même 80%). A l’opposé 8 départements n’ont pas atteint 15 % (les Alpes-Maritimes et la Savoie restant en dessous de 10%). 8 départements ont réalisé plus de 3 000 dossiers (dont les 4 bretons, la Mayenne, l’Aveyron, le Lot et les Pyrénées-Atlantiques).

Apparemment les systèmes de production  ne sont pas la seule explication de ces écarts, pas plus que les « zones blanches ».

Notons que les Pays-Bas, avec les mêmes contraintes européennes,  atteignent 70% de télédéclarations cette année, dont 45% en autonome contre 1/3 en France.

Le Ministère de l’Agriculture s’est fixé un objectif ambitieux : 80% de télédéclarations d’ici 3 ans soit 70 000 dossiers papiers seulement.

Changer les habitudes de 50% des agriculteurs en 3 ans est un beau challenge qui devrait dynamiser l’ensemble de la filière de l’Internet agricole.

Auteur : christian

Doté d'une double compétence (ingénieur en agriculture et Haut Enseignement Télématique de France Télécom & Sup Elec), je suis le créateur des services télématiques des Chambres d'Agricultures GUILLAUME Tel et KERTEL Bretagne, du portail Web-Agri, de la société de marketing direct agricole HYLTEL, de Tic-Agri et de l'enquête Agrinautes.

2 réflexions sur « 24 000 dossiers TéléPAC en plus cette année. »

  1. Cela va de pair avec le défi toujours renouvelé de fournir une couverture Internet décente à l’ensemble du paysage rural français. Car ce que les statistiques des FAI ne montrent pas, c’est la déperdition de débit qui devient vite trop forte pour de nombreux agriculteurs.
    Notons également que les Pays-Bas sont un pays beaucoup plus dense que la France…

  2. Tout à fait d’accord avec vous sur les débits, mais il semble bien que ce ne soit pas le seul facteur influent sur les déclarations en ligne.
    Ainsi la Manche bénéficie certainement de la meilleure couverture ADSL Française (98,9% du département, grâce à l’action des collectivités locales regroupées dans « Manche Numérique » http://www.manchenumerique.fr), mais en 2009 23% seulement des exploitants ont télé-déclarés, soit 25% de moins que la moyenne nationale et 45% de moins que son voisin l’Ille et vilaine (les 2 premiers départements laitiers français).

Laisser un commentaire