Les 3 Web dans le monde Agricole

Les trois web

Dans son dernier livre « De la démocratie numérique » Nicolas Vanbremeersch, plus connu sous son pseudonyme de blogueur politique, Versac , développe la théorie “des trois web” :

« le Web documentaire, ce sont ces millions de pages statiques, froides, ayant essentiellement une vocation d’information de référence. L’expert domine et l’internaute qui le visite n’a pas de prise sur son contenu. »

Aujourd’hui l’essentiel du contenu du Web agricole est de type documentaire.

« Le Web de l’information partage avec le Web documentaire cette approche non interactive, mais se situe dans l’actualité et le chaud. C’est ici le règne du journaliste. L’absence de barrières à l’entrée sur le marché de l’information facilite une concurrence vive avec l’arrivée permanente de nouveaux acteurs. »

Le secteur de l’actualité agricole sur le net est dominée par les média. Mais les leaders du web ne sont pas ceux de la presse papier, ce sont de nouveaux entrants Pleinchamp et Terre-net (source Enquête Agrinautes 2008/09) qui devancent, pour l’actualité, le leader historique La France Agricole contrainte d’évoluer dans ce domaine. A noter le peu d’agrégateurs sur ce secteur d’informations agricoles à l’exception (sauf erreur de ma part) du fil de dépêches sur le Mag cultures et la page Netvibes ticagri de votre serviteur. (N’hésitez pas à me signaler de nouveaux services)

« Le Web social relie directement les internautes. Il répond à une logique d’échange, de partage, de conversation, de rencontre. Le Web social, c’est cet immense espace où nous, internautes, sommes producteurs de multiples informations et contenus, rendus publics en ligne, où la motivation essentielle est celle du partage.  »

Le Web social agricole est encore peu important proportionnellement au secteur Grand Public. A coté des forums des éditeurs il faut noter

– le forum Agricool (géré et modéré par des agriculteurs, 3500 membres)

– certains blogs (je pense notamment à Béret Vert)

– le site d’Agriavis (5500 membres) qui se structure progressivement comme un réseau social.

–  RDVAgri, aujourd’hui seul site à se présenter comme un réseau social spécialisé dans le monde de la production agricole, qui commence à explorer ce formidable outil pour les ventes directes (voir le rapport US Vin Tank)

Viadeo dans le secteur para agricole avec quelques groupes spécialisés (AMAP, logiciels agricoles, agriculture durable, …)

La lettre de l’ACTA de Guy Waksman « Du coté du web et de l’informatique agricole » est à rattacher au web social agricole vu les nombreux avis et discussions que Guy rediffuse même s’il s’agit d’une newsletter.