Trame veux lancer un réseau social entre les associations de développement agricole et recherche des groupes pionniers.

« Le réseau social des associations de développement agricole et rural »se présente comme un outil de mise en relation des agriculteurs et des salariées intéressés par une même question de développement.
Fort de ses 1 500 associations locales et 250 conseillers Trame est à priori bien placé pour utiliser un réseau social en transposant sur le net ses pratiques collectives.

Logo Trame

Après les passionnés de machinisme (Agriavis, 6300 membres) les groupes réussiront-ils à utiliser la technique des réseaux sociaux pour créer de nouvelles « communautés »? Fort de ses 1 500 associations locales et 250 conseillers Trame est à priori bien placé pour utiliser un réseau social en transposant sur le net ses pratiques collectives.

Trame regroupe au niveau national les ASAVPA, les GEDA, les cercles d’échanges, le BCMEA, et représente un réseau de 6 000 salariés agricoles, 50 000 agriculteurs, 120 associations régionales ou départementales de développement agricole.

« Le réseau social des associations de développement agricole et rural » se présente comme un outil de mise en relation des agriculteurs et des salariées intéressés par un même sujet.

Le réseau social Trame devrait permettre aux groupes de développement de créer leur espace d’échanges depuis le portail avec des services pour chaque site d’organisation : forums entre membres, boutiques pour achats groupés, veille d’information, galerie d’innovations, cercle d’échanges de matériels et de services, outils de diagnostic …

Les fédérations départementales et nationales auront la possibilité d’apporter une valeur ajoutée aux échanges (par des synthèses, des compilations, des résumés …) et auront accès à un module de gestion des droits afin de donner à leurs adhérents des accès privilégiés.
Le moteur de recherche du site sera ouvert à tous les professionnels de l’agriculture pour leur permettre d’entrer en relation avec les personnes partageant les mêmes préoccupations.

Pour lancer son réseau Trame recherche des « sites pionniers », moyennant une participation financière de 1 000 € par groupe.

Auteur : christian

Doté d'une double compétence (ingénieur en agriculture et Haut Enseignement Télématique de France Télécom & Sup Elec), je suis le créateur des services télématiques des Chambres d'Agricultures GUILLAUME Tel et KERTEL Bretagne, du portail Web-Agri, de la société de marketing direct agricole HYLTEL, de Tic-Agri et de l'enquête Agrinautes.

Laisser un commentaire