8 vidéos à voir sur l’identification électronique en élevage, utilisant les puces RFID.

Institut de l'élevage
Institut de l'élevage
Identification electronique bovine
Institut de l'élevage

.

L’institut de l’élevage a mis en ligne 8 vidéos.

RFID Comment ça marche ?

Ces petites vidéos (3 à 4 minutes) concernent aussi bien l’élevage que les opérations ultérieures.
5 en élevage :

– Automatiser la pesée
L’identification électronique permet d’assurer le couplage automatique du poids et du numéro d’identification de l’animal.
– Repérer et surveiller les vaches en salle de traite
L’assistant de traite permet d’afficher le numéro des vaches et renseigner les alertes en temps réel.
– Trier automatiquement les animaux
L’identification électronique associée à des automatismes simples, permet de rendre autonome l’ouverture et la fermeture des portes.
– Simplifier l’utilisation des automates et faciliter le suivi du troupeau
Les boucles électroniques officielles se substituent aux identifiants « constructeurs » fonctionnant ainsi sur différents automates tout au long de la vie de l’animal.

3 vidéos sur les opérations en dehors de l’élevage

– En centre de rassemblement
L’identification électronique permet d’automatiser le relevé des numéros lors du transfert des bovins, du tri et la pesée des animaux.
– Sur les marchés aux bestiaux
L’identification électronique permet d’automatiser l’enregistrement des entrées sur les marchés (gré à gré et cadran).
Pour les opérations de négoce, l’utilisation des lecteurs portables facilite les enregistrements individuels lors du ramassage en ferme.
– A l’abattoir
A l’entrée en bouverie, l’identification électronique permet d’automatiser le contrôle de cohérence entre le passeport et les boucles
Sur la chaîne d’abattage, la RFID automatise le relevé du numéro de la carcasse en remplacement d’une saisie clavier ou d’une lecture code-barres.