Codes QR sur le dos des vaches … un reportage bidonné, tout est faux, sauf l’opération de promo pour une agence!

Et voilà ce que c’est de faire confiance à des professionnels de l’information (LCI, Rue89, notamment) sans vérifier à la source. Mea Culpa.
En fait il s’agit d’un faux grossier tourné par une agence lorientaise, www.plurielle-prod.fr .
Beau Buzz, mais la crédibilité des éleveurs est touchée.
Mais peut-être que d’autres agriculteurs s’en inspireront pour faire de la communication d’image auprès du grand public.
Aux dernières nouvelles 2 agriculteurs bretons installés en vente directe et accueil à la ferme veulent mettre en œuvre le dispositif (une « cellule R&D » est actuellement à l’œuvre pour déterminer la qualité appropriée de peinture sur poil « bio ») – (1 des agriculteurs est celui qui a accueilli le tournage dans sa ferme de Penn Da Benn à Séné).

… et des QR codes sur le dos des vaches en Bretagne !!!


Ou comment utiliser le dos de ses vaches pour vendre leur lait !!!
Gildas Le Béhoc, nouvel éleveur Bio du Morbihan, rafraichit tous les matins des codes QR sur le dos de ses vaches. Ces codes donnent accès à un jeu de grattage sur l’ordiphone (mobile intelligent) donnant droit à des produits de sa ferme et à des tee shirts codés (qui porteront encore plus loin le code QR et sa publicité).
Très belle opération de marketing, qui ira certainement au delà de la capacité de production de l’agriculteur mais qui peut donner des idées à bien d’autres.

Des codes QR dans les champs en Ontario.


En Ontario (Canada) les résultats d’essais de certains semenciers sont en accès immédiat sur l’ordiphone (smartphone) à partir de la lecture du code QR (quick réponse ou code barre 2 dimensions) présent sur la pancarte.

Il est possible ainsi d’accéder à toutes les informations concernant la parcelle (variété, dates de semis, traitements,… avec également des mises à jour audio spécifiques à l’essai.
Pourquoi chaque ferme française n’aurait-elle pas ainsi une signalétique en bordure de route permettant d’accéder à un descriptif de ses productions (et ou son site de vente directe) ?

Des Hotspots et des vaches !


Mais les vaches et les Hotspots ne se côtoient guère puisque les points d’accès mobiles sont fournis par les Box des abonnés ADSL ou fibre.
Là où il y a des vaches il n’y a que très peu de Hotspots et là où il y a des hotspots en quantité il y a peu de chance de rencontrer des vaches.
Qu’en pensent les agriculteurs qui sont en Edge ou en zone blanche ?
« Moi qui habite un petit village (50hab vaches comprises) j’attends depuis de trop nombreuses années un réseau correct (J’appelle correct la possibilité d’appeler sans devoir aller au bout du jardin pour avoir 2 barres de réseau) ».

Le compte rendu du débat du SYRPA sur les réseaux sociaux au SPACE est en ligne.


De l’avis des nombreux participants, ce fut un débat très intéressant.
Vous pouvez accéder à son compte rendu sur le site du SYRPA et aux diapositives de ma présentation, tirée de l’enquête Agrinautes 2010 et de l’observatoire des sites agricoles, sur Shlideshare.