85% des Agrinautes utilisent internet tous les jours pour les besoins de leur exploitation.

Internet est un média mature pour les agriculteurs et 93% des Agrinautes utilisent internet tous les jours, tant dans le domaine privé qu’agricole

85% des agrinautes utilisent internet tous les jours pour leurs besoins professionnels (étude Agrinautes 2014 BVA-Ticagri). Ils sont même 59% à le faire plusieurs fois par jour (ils n’étaient que 50% l’an dernier).

Depuis 7 ans le temps moyen hebdomadaire d’utilisation du web agricole a diminué d’une heure environ mais le nombre et la fréquence des connections ont fortement augmenté.

L’amélioration de la qualité des services (notamment l’ergonomie), l’augmentation du débit des réseaux et la maîtrise de l’outil par l’usager permettent aux agrinautes d’obtenir bien plus d’informations en y passant moins de temps.

Les alarmes par GSM sont les premiers équipements en capteurs dans les élevages devant les DAC.

L’enquête Agrinautes Agrisurfeurs 2014 BVA TICAGRI présentée au Space permet de mesurer le taux et les projets d’équipement en capteurs dans les élevages.

12% des éleveurs sont équipés d’un système d’alarme arrivant sur leur téléphone (GSM) et 7% ont l’intention de s’équiper dont la moitié d’ici un an. Ces taux doublent chez les moins de 35 ans.

7% des élevages sont équipés de distributeurs d’aliments automatiques connectés (DAC) et 3% prévoient de le faire dans les 3 prochaines années.

A remarquer que le nombre de robots de traite (4 000 environs aujourd’hui) pourrait doubler dans les 3 ans compte-tenu des intentions d’investissements.

Les premiers capteurs au sol font leur apparition dans les élevages, au SPACE.

Jusqu’ici le domaine des capteurs intégrés au sol n’avait pas encore été exploré et valorisé dans les bâtiments d’élevage.

La société Bioret Agri a commencée à combler ce manque en présentant au Space un matelas pour vache, intelligent et connecté, pour lequel elle a reçu un Innov Space et un Inel d’Or.

Grâce à des capteurs intégrés, ce matelas envoi des informations à une centrale qui permet à l’éleveur de repérer, à distance depuis son mobile ou son fixe en temps réel, des anomalies, telles que la perte de poids ou une fréquence anormale de couchage d’un animal.

La société Holandaise Nedap livestock de son coté a reçue un Innov Space pour un système de repérage des positions et déplacements des animaux grâce à une géolocalisation (GPS, RFID/triangulation) dans la stabulation permettant de détecter des chaleurs, d’enregistrer les temps d’alimentation et de signaler des comportement anormaux de la vache.

Avec le développement des robots de traite et l’augmentation de la taille des troupeaux ces systèmes de surveillance électronique pallient en partie les nombreuses observations de l’éleveur tous les jours sur ses animaux.

L’enquête annuelle de référence TicAgri BVA « Agrinautes-Agriseurfeurs 2014 » est sortie.

Plus de 3 000 agriculteurs se sont connectés, entre le 17 juin et le 21 juillet 2014, au questionnaire internet « Agrinautes-Agriseurfeurs 2014 : équipements et usages des agriculteurs sur Internet » et 1552 questionnaires complets ont été retenus.

Les résultats sont redressés pour être représentatifs des agriculteurs connectés.

La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : régions et orientation principale de l’exploitation –   Source RGA 2010

J’aurai le plaisir de présenter les résultats de cette étude BVA et TicAgri au Space,

Mardi 16 septembre à 14h00, salle E, espace Administration (près du Hall 2-3).

Nombre de places limitées.
Pour vous inscrire, contacter Angélique au 03 44 06 68 14 ou agouchet@terre-net-media.fr

D’ici là vous pouvez télécharger la présentation 2013 que j’avais faite l’année dernière au Space pour mesurer les évolutions en un an … et il y en a !

La couverture internet fixe des agriculteurs ne s’améliore pas à la différence de la couverture mobile.

L’édition 2014 de l’enquête Agrinautes Agriseurfeurs réalisée par BVA et Ticagri confirme la fracture numérique que subissent une majorité d’agriculteurs. Ainsi 1/3 des agrinautes doit se contenter de 512 Kb/s ou de RTC. Seuls 35% des agriseurfeurs ont un débit fixe supérieur à 2 Mb/s. Il n’y a pratiquement aucune amélioration en un an.

En revanche, la couverture mobile s’améliore nettement en un an : 63% contre 50% à la ferme et 56% (45% en 2013) dans les parcelles. Il ne reste plus que 7% des agrinautes à ne pas pouvoir utiliser un mobile sur leur ferme. Attention je ne dis pas 7% des agriculteurs car il y a aussi des agriculteurs qui n’utilisent pas internet et ne sont donc pas enquêtés.

Aujourd’hui certains agriculteurs ont un débit plus rapide sur leur mobile que sur le fixe.

Nous aurons peut-être l’occasion d’en discuter à innovagri sur le stand de Terre-net où je serai présent, ou à la présentation de l’enquête au Space le mardi 16 à 14H.

* Enquête BVA Ticagri Agrinautes Agriseurfeurs 2014 : Équipements et usages des agriculteurs sur internet.