Les NTIC en Agriculture

Portrait type d’une agricultrice digitalisée et fonctionnelle.

24 mars 2016

La fracture numérique du secteur rural demeure tant en fixe qu’en mobile.

21 mars 2016

J’aborderai ce problème ainsi que les usages des Agrinautes lors de la prochaine séance de l’Académie d’Agriculture « réseaux sociaux et agriculture »

Les consultations en mobilité se développent sur les 20 premiers sites agricoles d’après SimilarWeb.

23 février 2016

Si les consultations depuis un poste fixe ont régressé depuis un an (voir blog précédant), l’ensemble des visites sur les sites agricoles ont progressé de 2,4 millions de visites entre les mois de janvier, soit un gain de 25% en un an. Les accès en mobilité auraient représenté, d’après SimilarWeb, un peu plus du quart des visites au deuxième semestre 2015 sur les 70 sites agricoles que nous suivons.

Les plus grosses progressions annuelles (tous supports confondus) sont à mettre à l’actif de la MSA (plus de 500 000), Educagri et Agriaffaires (150 000), Pleinchamp et Lamétéoagricole (100 000), Cirad, Simagri, Web-agri, Agroparistech et Réussir venant ensuite.

En analysant par type de sites il s’avère que les serveurs de collecte et de diffusion des données (élevage) ont doublé leur trafic.

Les sites de vente en ligne, les forums et les sites administratifs enregistrent une progression de l’ordre de 60% dans chacune des catégories.

Tassement du trafic depuis les postes fixes sur les 20 premiers sites agricoles au 2éme semestre 2015 d’après SimilarWeb.

7 février 2016

Sur les six derniers mois, d’après les données de SimilarWeb concernant les accès depuis un poste fixe,  les 20 premiers sites agricoles ont reçu une moyenne mensuelle de 7,5 millions de visites, soit un peu plus de 80% de l’ensemble des 70 sites dont nous suivons le trafic.

Sur le mois de décembre les 20 premiers représentent 6,5 millions de visites soit 1/2 million de moins par rapport à décembre 2014 (-7,5%).

Les plus gros écarts à la baisse (perte de plus de 200 000 visites) sont surtout à mettre au passif de Simagri, l’Inra et Pleinchamp puis de la Franceagricole, Terre-net, Agritel et Agriculture.gouv. (moins 50 à 100 000 visites)

À l’inverse, la Msa et Educacri font des bons importants (gain de plus de 100 000 visites chacun). Infolabo, Agranet et Réussir gagnent chacun entre 50 et 75 000 visites.

Profil d’un Agrinaute « Réfractaire »

30 janvier 2016

Les « réfractaires » comme Thierry sont 85 000 Agrinautes environ, auxquels on peut ajouter la très grande majorité des 50 000 non connectés. (Il y a néanmoins des « non connectés, non réfractaires » simplement à cause de la lenteur du débit qu’ils subissent de par leur localisation en zone rurale).

Les « Thierry » sont méfiants ou rejettent  tout ce qui est numérisé. Ils ne regardent pas leur mails tous les jours.

Profil d’un Agrinaute distant

25 janvier 2016

Christophe « distant » représente le profil dominant chez les Agrinautes, ils sont environ 100 000 exploitants dans ce cas.

Les « Christophe » n’ont pas forcement de smartphone et donc ne téléchargent que très peu d’applications.

Les « distants » désactivent souvent les notifications, ils préfèrent se connecter eux même.

Profil d’une Agrinaute « fonctionnelle »

20 janvier 2016

Les Agrinautes fonctionnels, comme Stéphanie, sont 2,5 fois plus nombreux que les connectés, soit 45 000 (500 par département environ).

Ce sont des utilisateurs informés et compétents mais qui n’utilisent les services que s’ils apportent un plus, « s’ils sont pratiques ».

Les « Stéphanie » fréquentent peu les réseaux sociaux et utilisent pleinement leur calendrier numérique qu’ils mettent à jour régulièrement aussi bien depuis la tablette que le smartphone ou le PC.

Nicolas est un Agrinaute très connecté.

15 janvier 2016

Nicolas n’est pas seul, ils sont entre 15 et 20 000 « connectés »  comme lui, soit environ 200 par département.

Les « Nicolas » sont connectés quasiment en permanence, ils sont des utilisateurs intensifs avec de grandes appétences à la nouveauté.

Ils ont des usages internet très diversifiés et interviennent dans les réseaux sociaux tant agricoles que grand public.

Sa vie personnelle est presque entièrement digitalisée.

Quelques profils de comportement d’agrinautes en 2015.

8 janvier 2016

Comment se comportent les 250 000 agrinautes (80% à 85% environ des exploitants agricoles) ?

En repartant des travaux de l’Observatoire des Usages du Digital (Association Française de la Relation Client et Orange Business Services) et de différentes études sur les agrinautes, je vous propose quelques profils type d’exploitants agricoles utilisant internet.

L’observatoire des Usages du Digital a défini 4 typologies en fonction de 7 points :

La diversité des usages, l’intensité des usages, l’usage des réseaux sociaux, la digitalisation et l’organisation de la vie personnelle, les modes d’apprentissage, l’attitude vis-à-vis du digital et enfin les usages professionnels.

Dans le grand public les « Connectés » représentent 10% des utilisateurs du web, les « Fonctionnels » 20%, les « Distants » 40% et les « Réfractaires » 30%.

Au travers des différentes études réalisées actuellement sur les Agrinautes j’estime que les « Connectés » représentent 7%, les « Fonctionnels » 18%, les « Distants » 40% et les « Réfractaires » 35%.

Usages des réseaux sociaux et des forums par les Agrinautes

30 juin 2015

Source : Enquête Agrinautes Agriseurfeurs 2014 NTIC AGRI CONSEIL – BVA

Les agrinautes utilisent surtout les réseaux sociaux pour le privé, notamment les jeunes.

Dans le cadre professionnel les ainés utilisent plus les réseaux sociaux que les jeunes (23% contre 13%)

Vous retrouverez, sur slideshare, ces éléments et bien d’autres (statistiques de fréquentation des forums et des réseaux sociaux, portrait robot d’un jeune agrinaute, …) dans le diaporama que j’ai présenté au colloque de l’Afia le 19 juin dernier.