Agrinautes « Les NTIC en Agriculture

Archive pour le mot-clef ‘Agrinautes’

Les comportements professionnels et privés des agrinautes sur les réseaux sociaux se rapprochent.ociaux se rapproche du comportement dans la sphère privé.

Lundi 30 janvier 2017

Ajouter une image

Le comportement professionnel des agrinautes sur les réseaux sociaux se rapproche de leurs pratiques dans la sphère privée.

Ainsi en deux ans la consultation des réseaux sociaux à des fins professionnelles s’est accrue de 10 points contre 4 pour les usages privés ramenant l’écart à 10 points (47% des agrinautes dans le domaine privé contre 37 % pour les besoins agricoles.

Les consultations professionnelles sur Facebook concernent 16,8% des agrinautes en 2016 contre 10% en 2014, 13% sur You Tube (stationnaire).

Sur Google+ la croissance est plus faible 9,3% contre 8% de même que sur Linkedin 3,4% (3% en 2014). Twetter bien qu’en progression ne concernent toujours qu’une minorité d’agrinautes 2,9% contre 2% il y à 2 ans.

Dans l’analyse des consultations par type de terminal il est intéressant de noter que les possesseurs de tablettes fréquentent pour 59% d’entre eux les réseaux sociaux (Pro et perso) contre 48% pour les détenteurs de PC ou smartphone. Mais les possesseurs d’ordiphone (en français) s’y rendent à 34% tous les jours contre 24% pour les tablettes et 20% les PC.

.

Les Agrinautes utilisent plutôt les forums que les réseaux sociaux pour communiquer entre eux.

Samedi 28 janvier 2017

L’enquête « Agrinautes 2016″ nous confirme que les agriculteurs n’utilisent pas beaucoup les réseaux sociaux pour échanger entre eux.

13% des agrinautes utilisent les forums pour communiquer avec d’autres agriculteurs et seulement 8% les réseaux sociaux.

Sur internet, l’exploitant agricole se hasarde peu vers l’inconnu, même avec ses collègues.
Par contre avec des destinataires connus, les courriels sont utilisés par plus de 50% avant les textos pour un tiers d’entre eux.

Agrinautes 2016 : Plus de 60% des exploitations agricoles utilisant internet n’ont pas de débit fixe supérieur à 2 Mbits!

Mardi 20 décembre 2016

Les exploitations agricoles sont mieux couvertes par les réseaux mobiles que par les réseaux fixes.

Une bonne partie d’entre elles a plus de débit sur les réseaux mobiles que sur les fixes (ADSL ou même pour certaines uniquement en RTC).

Le retard d’équipement mobile (Smartphones et tablettes) des exploitants agricoles par rapport au grand public, devrait être rapidement comblé, compte tenu de la puissance des débits mobile disponible.

Ces chiffres figurent dans la dernière enquête Agrinautes à laquelle j’ai participé et que j’ai présenté au dernier Space.

20% des Agrinautes disposent d’au moins un outil connecté à la console du tracteur en 2015.

Lundi 30 mai 2016

Source : Enquête Agrinautes Agriseurfeurs 2015 NTIC AGRI CONSEIL – BVA – Terre-net Media

Toutes productions confondues en 2015 un Agrinaute sur cinq utilisait au moins un outil connecté à la console du tracteur. Un gain de 5 points en un an. En moyenne chaque console relie 1,9 outils.

Le pulvérisateur est l’outil le plus souvent connecté (62% des Agrinautes utilisant des appareils connectés), suivi des épandeurs et semoirs à engrais (58%) loin devant la machine à récolter (28% pour les moissonneuses-batteuses, presses, …) les semoirs (26%) et les outils de préparation du sol 12%.

Source : Enquête Agrinautes Agriseurfeurs 2015 NTIC AGRI CONSEIL – BVA – Terre-net Media

24% des Agrinautes sont équipés d’outils de guidage et 8% d’autoguidage.

1/8 utilisent la coupure de tronçon et 6% la modulation de doses.

Les équipements en coupure de tronçons et modulation de doses pourraient doubler dans les 2 à 3 ans.

Profil d’un Agrinaute « Réfractaire »

Samedi 30 janvier 2016

Les « réfractaires » comme Thierry sont 85 000 Agrinautes environ, auxquels on peut ajouter la très grande majorité des 50 000 non connectés. (Il y a néanmoins des « non connectés, non réfractaires » simplement à cause de la lenteur du débit qu’ils subissent de par leur localisation en zone rurale).

Les « Thierry » sont méfiants ou rejettent  tout ce qui est numérisé. Ils ne regardent pas leur mails tous les jours.

Profil d’un Agrinaute distant

Lundi 25 janvier 2016

Christophe « distant » représente le profil dominant chez les Agrinautes, ils sont environ 100 000 exploitants dans ce cas.

Les « Christophe » n’ont pas forcement de smartphone et donc ne téléchargent que très peu d’applications.

Les « distants » désactivent souvent les notifications, ils préfèrent se connecter eux même.

Profil d’une Agrinaute « fonctionnelle »

Mercredi 20 janvier 2016

Les Agrinautes fonctionnels, comme Stéphanie, sont 2,5 fois plus nombreux que les connectés, soit 45 000 (500 par département environ).

Ce sont des utilisateurs informés et compétents mais qui n’utilisent les services que s’ils apportent un plus, « s’ils sont pratiques ».

Les « Stéphanie » fréquentent peu les réseaux sociaux et utilisent pleinement leur calendrier numérique qu’ils mettent à jour régulièrement aussi bien depuis la tablette que le smartphone ou le PC.

Nicolas est un Agrinaute très connecté.

Vendredi 15 janvier 2016

Nicolas n’est pas seul, ils sont entre 15 et 20 000 « connectés »  comme lui, soit environ 200 par département.

Les « Nicolas » sont connectés quasiment en permanence, ils sont des utilisateurs intensifs avec de grandes appétences à la nouveauté.

Ils ont des usages internet très diversifiés et interviennent dans les réseaux sociaux tant agricoles que grand public.

Sa vie personnelle est presque entièrement digitalisée.

Quelques profils de comportement d’agrinautes en 2015.

Vendredi 8 janvier 2016

Comment se comportent les 250 000 agrinautes (80% à 85% environ des exploitants agricoles) ?

En repartant des travaux de l’Observatoire des Usages du Digital (Association Française de la Relation Client et Orange Business Services) et de différentes études sur les agrinautes, je vous propose quelques profils type d’exploitants agricoles utilisant internet.

L’observatoire des Usages du Digital a défini 4 typologies en fonction de 7 points :

La diversité des usages, l’intensité des usages, l’usage des réseaux sociaux, la digitalisation et l’organisation de la vie personnelle, les modes d’apprentissage, l’attitude vis-à-vis du digital et enfin les usages professionnels.

Dans le grand public les « Connectés » représentent 10% des utilisateurs du web, les « Fonctionnels » 20%, les « Distants » 40% et les « Réfractaires » 30%.

Au travers des différentes études réalisées actuellement sur les Agrinautes j’estime que les « Connectés » représentent 7%, les « Fonctionnels » 18%, les « Distants » 40% et les « Réfractaires » 35%.

Usages actuels des réseaux sociaux par les Agrinautes, vendredi 19 juin à Paris.

Lundi 15 juin 2015

Vendredi 19 juin l’AFIA (Association Francophone d’Informatique Agricole) organise à Paris un colloque  Réseaux sociaux et Agriculture , (avec retransmission sur le web) au Centre International de Séjour Ravel.

J’aurai le plaisir de vous y présenter, le matin, une analyse de l’usage que font les Agrinautes des réseaux sociaux.

N’hésitez-pas à venir ou à suivre ce colloque en retransmission.